Accueil

  • Prochaine réunion : mercredi 3 juillet 2024 à 20h, salle de l’URM

Voir les lettres d’informations de l’ADA (rubrique ADA)

  • S’informer :  Récapitulatif des textes de loi depuis 1945 dans un article Du Monde : « La loi « immigration », dernier texte d’une longue série de 118 depuis 1945. Lien vers la page, ICI  (le présent article est une mise à jour d’une précédente version publiée en 2019). Toutes ces références sont rassemblées dans ce document.

Assemblée générale du CARM, mercredi 27 mars à 19h, salle Charles Poncet à Saint-Honoré

  • Vendredi 23 février 2024. Grande soirée organisée conjointement par l’ADA et les étudiants de l’École Supérieure Art et Design.

  • Depuis  2014, le 6 février (jour du massacre de Tarajal à la frontière maroco-espagnole) marque la journée transnationale de commémor’action des mort·e·s des frontières.

A l’appel de familles de personnes disparues sur les routes migratoires, des rassemblements ont lieux dans de nombreux pays, au nord et au sud de la Méditerranée, pour rendre hommage et exiger vérité, justice et réparation (consulter le site de la commémor’action ici). A Briançon, 3 nouvelles personnes exilées sont décédées en 2023, portant à 12 le nombre personnes mortes ou portées disparu à la frontière franco-italienne haute depuis 2018.
Pour nous, ces vies comptent. Nous ne voulons pas nous y habituer, nous ne voulons pas les oublier. C’est pourquoi, cette année encore, nous répondons à l’appel international et souhaitons porter les voies des victimes des frontières et de leurs familles.
Pendant une semaine, des évènements sont organisés à Briançon et ailleurs dans le nord du département (Vallouise, Eygliers) pour rendre hommage et échanger sur ces politiques de non-accueil et sur ce que nous pouvons faire pour que le Briançonnais reste un territoire solidaire avec les personnes exilées.
Deux temps forts à cette semaine de mobilisation :

  • Le samedi 3 février, Tous Migrants et Médecins du Monde vous invitent à débattre autour de la question  : Quelle politique d’accueil dans le Briançonnais ? En présence de l’historien Philippe Hanus.
    Rendez-vous au cinéma Cosmo à Briançon à 18h30.
  • Le mardi 6 février : grand rassemblement en hommage aux personnes décédées dans le Briançonnais et ailleurs. Il sera l’occasion de mettre en avant les témoignages de personnes exilées.
    Rendez-vous sur le pont de la rue centrale à Briançon à 17h30.

Souvenir de la marche du 21 janvier

  • Concert de soutien à l’ADA – Vendredi 2 Février 2024 à 19h

L’ADA vous attend pour un « CONCERT TOUT DOUX » avec K’a et NaïKalu. Réservation obligatoire auprès de Denise Boux : tresoriere@ada-grenoble.org (voir l’affiche)

  • Soirée ciné + offerte – Jeudi 5 octobre 2023 à 20h
Le Ciné-Théâtre et le 13e festival Cinéma et réconciliation de La Salette,
vous propose pour découvrir ou redécouvrir le magnifique film Va, vis et deviens suivi d’un échange Jean Serroy universitaire et critique de cinéma.
  • Hébergement

Depuis 2016 le Collectif d’Accueil des Réfugiés en Matheysine (CARM) loge des demandeurs d’asile en procédure légale. Le collectif cherche actuellement un nouvel appartement pour loger une famille avec enfants à scolariser, sur le plateau Matheysin. Vous pouvez transmettre vos propositions à carmatheysine@gmail.com 

  • Assemblée générale du CARM

Elle a eu lieu le mercredi 5 avril 2023 à 19h, salle Charles Poncet à Saint-Honoré. Une soixantaine de personnes étaient présentes. Ordre du jour de l’AG

  • Parrainage républicain

Le samedi 1er Avril 2023 a eu lieu un parrainage républicain organisé par l’APARDAP à La Motte d’Aveillans en partenariat avec le CARM, qui accompagne des demandeurs d’asile en Matheysine. 14 parrainages ont été célébrés, dont 2 co-parrainage en présence de 13 élus dont Mme Angélique ROSSI, maire de la Motte d’Aveillans, la député Mme Marie-Noëlle BATTISTEL, le sénateur Guillaume GONTARD et les représentants des mairies de Susville, Cholonge, la Morte, St Théoffrey, Lavaldens, Notre Dame de Vaulx.

Nota : Le baptême civil (également appelé parrainage civil ou parrainage républicain) n’est prévu par aucun texte et ne crée aucune obligation. Il s’agit d’un engagement moral d’ordre purement privé.

Lire le texte de présentation du CARM lu à cette occasion

Article du Dauphiné Libéré

« Pour la liberté de circuler, contre la loi asile et immigration »  (cliquer pour télécharger) 

  • Janvier 2023

Parution de l’ouvrage « Mineurs non accompagnés » – « Repères pour une clinique psychosociale transculturelle »

Présentation de l’ouvrage (cliquer pour télécharger). Extrait de l’ouvrage (cliquer pour télécharger) . 

Bon de commande (cliquer pour télécharger)

  • Novembre 2022

François Héran, professeur au Collège de France : « Le
débat public sur l’immigration en France est en décalage
complet par rapport aux réalités de base »
(article paru dans le monde qui remet bien les choses en place à propos des migrations en France).

Télécharger l’article

  • Lamine a ses papiers !

C’était vraiment la fête, ce dimanche, une fête d’immense amitié à l’annonce d’une carte de séjour enfin accordée à Lamine ! Arrivé en France en 2016 au lendemain de ses vingt ans après un périlleux périple depuis sa Guinée natale, Lamine dormait dans la rue à Grenoble quand l’ADA (Accueil Demandeurs d’Asile), le dirigea vers le CARM, Collectif d’Accueil des Réfugiés en Matheysine. Hubert Mingarelli qui, à ce moment, le récupéra avant qu’il ne « tourne » de famille en famille, fut le premier à l’héberger, lui disant : « J’ai un fils de ton âge, s’il était dans ta situation, ton père ne le laisserait pas dehors ! ».

Le CARM est cette association née à La Mure le 4 mai 2016 pour accueillir non pas toute  la misère du monde mais des personnes. En danger dans leur pays, de nombreuses personnes, comme on sait, prennent un jour la route pour sauver leur peau quelle qu’en soit la couleur.

Aujourd’hui plus de cent quarante familles en Matheysine font partie du CARM à des titres divers, toutes préoccupées du sort fait aux laissés pour compte des guerres et des totalitarismes, des violences familiales et du dérèglement climatique. Une quarantaine de demandeurs d’asile en six ans sont passées par le CARM. Ils sont hébergés de quinze jours en quinze jours chez l’un puis chez l’autre, créant de l’un à l’autre des liens inattendus, des réseaux de solidarité qui seraient difficiles à imaginer sans le don de leur singulière présence.

Les « accueillis » n’obtiennent pas tous leurs « papiers » et certains sont même expulsés du territoire français. Mais chaque fois que l’espoir d’un seul se voit récompensé, la joie est partagée par tous ceux qui ont pu ouvrir leur cœur, leur temps, leur table, ou leur maison.

CARM 4 rue du Jeu de Quilles, 38350 La Mure / www.carm.ovh

  • Juin 2022

A la rencontre des migrants à la chapelle Notre-Dame des Neiges – Susville (télécharger en format pdf). Jamshid Golmakani, photographe-vidéaste iranien exilé en France, présentera ses photos et films réalisés auprès des migrants.

Les immigrés rapportent davantage à l’Etat que ce qu’ils ne coûtent, selon l’OCDE (voir l’article de Libération).

  • Divers

Vidéo de la rencontre de Fadiga avec des élèves au lycée de Chambéry

Reportage Fadiga sur Viméo